Présidentielle 2023 : depuis Bunia, Adolphe Muzito fait appel à la confiance de la population pour changer la donne !

Partager

Candidat président de la République, Adolphe Muzito est arrivé hier, mardi 12 décembre à Bunia, chef-lieu de la province de l’ Ituri, où il a tenu son meeting dans le cadre de la poursuite de la tournée pour sa campagne électorale.

Sur place, tout en sollicitant la confiance de la population, le candidat président numéro 24 a rappelé quelques exploits qu’il a faits en tant que premier ministre dans ce pays, notamment celui d’octroyer des bourses d’études pour les étudiants.


Ce qui veut dire alors que lui accorder la chance de briguer la magistrature suprême, signifie, à l’entendre parler, signer le pacte pour le changement de la donne sur tous les plans. « avec 3 milliards $ j’avais donné des bourses et élevé les salaires. Donnez-moi une nouvelle chance, vous verrez»

Une fois élu Président de la République, il entend mettre le cap sur la résolution des questions clés de la vie des congolais. Adolphe Muzito espère notamment s’atteler sur la solution contre la dépréciation du franc congolais face au dollar, avec un focus tiré de sa recette de 60 réformes qui comprend , entre autres, l’amélioration des salaires des fonctionnaires, policiers et militaires,…

C’est pour cela qu’il a appelé à un vote massif en sa faveur ainsi qu’en faveur des députés de son parti, afin d’imprimer son programme sur toute la République.

«Quand je suis nommé premier ministre en 2008, ma première décision a été d’élever le salaire des fonctionnaires. La première fois qu’un fonctionnaire touchait 50 ou 60 $, c’était sous Muzito. La première fois, depuis longtemps, qu’un étudiant bénéficiait d’une bourse, c’était avec moi. J’avais lancé pour montrer que le Gouvernement pouvait supporter ça malgré le budget de 3 milliards et demi qu’on avait. Si j’étais au pouvoir avec ce budget de 10 milliards de dollars, tous les étudiants allaient avoir une bourse», a-t-il dit.

Avant de poursuivre, « ma méthode est simple. La moitié du budget ira aux salaires des fonctionnaires de toutes catégories, pour que l’argent puisse circuler, permettre aux citoyens d’être productif par le fait de rendre solvables les gens d’en bas. Ils deviendront consommateurs et ainsi les marchands de fufu, led cireurs, l’agriculteur pourront avoir des clients solvables et ça encouragera la production et on importera moins…Donnez-moi une nouvelle chance, vous verrez. Votez pour moi, votez mes députés … « .

Adolphe Muzito est arrivé à Bunia ce mardi 12 décembre. Il prévoit une séance d’université populaire demain, avant de s’envoler pour Béni et Butembo.
Fidel Songo

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.