En marge de la campagne électorale/RDC : Patrick Onoya présente son recueil résumant les réalisations quinquennales de Félix Tshisekedi 

Partager

Patrick Onoya, initiateur de l’ASBL Action Fatshi 2023, a présidé le weekend dernier, un séminaire d’armement des communicateurs de l’Union sacrée sur les réalisations de Félix Tshisekedi durant son mandat. Cette activité s’est voulue une opportunité offerte à ces derniers en vue de maîtriser les nombreuses actions phares de leur candidat afin de les présenter aux électeurs. « Comment conserver le pouvoir du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo le 20 décembre 2023 ? », était l’intitulé même du colloque. 

Au total, 75 actions parmi tant d’autres ont été identifiées dans le recueil de Patrick Onoya, touchant plusieurs secteurs de la vie des congolais. Selon ce dernier, l’objectif poursuivi est d’armer au mieux qu’il faut  les communicateurs avec de bonnes informations sur ce qu’a réalisé le Président de la République durant son mandat.

Dans le recueil, l’initiateur révèle que les cinq ans de Félix Tshisekedi à la tête de la République démocratique du Congo valent plus que près de deux décennies de règne de Kabila en termes d’actions au bénéfice de la population. « Nous avons constaté qu’en 5 ans de mandat ou 3 ans de l’Union sacrée, le Chef de l’Etat a démontré qu’il fait plus qu’en 18 ans de l’ancien régime. Une fois que les communicateurs de l’Union sacrée seront armés des actions du Chef de l’Etat, il sera très facile de faire élire le Chef de l’Etat le 20 décembre prochain », a fait remarquer Patrick Onoya.

Le président d’Action Fatshi 2023 a cité notamment la gratuité de l’enseignement, la redynamisation de l’efficacité de l’inspection générale des finances (IGF), la création de l’agence de prévention de lutte contre la corruption (APLC), la victoire face à la Covid-19, le retour de la RDC sur la scène diplomatique internationale avec notamment la prise de pouvoir en tant que Président de l’Union africaine, l’officialisation de la gratuité de l’accouchement dans le cadre de la mise en œuvre de la couverture de santé universelle, la gratuité de l’enseignement de base, de nombreuses actions sociales et diplomatiques, des infrastructures ajoutant à cela la revalorisation du budget national, la construction de plus de 1000 écoles dans le programme de 145 territoires,  l’hôpital Mama Yemo, la route Elengesa, (…) etc. Comme quelques-unes des actions réalisées par le Président de la République Félix Tshisekedi. Et ce, a-t-il souligné, en dépit des blocages connus dans l’accord de Gouvernance FCC-CACH ‘’qui lui a coûté pratiquement deux ans avant de rompre et lancer l’Union sacrée de la nation’”. 

Cependant, conscient de la faiblesse dans la communication des actions de Fatshi durant tout le mandat, Patrick Onoya veut changer de stratégie. Il compte miser sur le numérique pour faire parvenir très rapidement l’information dans tous les 145 territoires et outiller les communicateurs des territoires même à distance afin d’assurer le relai des informations de ce qu’a fait le Chef de l’Etat, ‘’ au delà même de ce qu’ils ont déjà vu’’.

 La Rédaction 

Articles similaires

Kasaï-Central : les journalistes interdits de la couverture de l’Examen d’État à Luiza, une...

Les journalistes ont été empêchés d'accéder aux centres d'examen de l'Exetat session ordinaire à Luiza, dans la province éducationnelle du Kasaï-Central 2. L'inspecteur principal provincial a refusé l'accès aux professionnels de l'information, violant ainsi le code d'éthique et de déontologie journalistique en vigueur en RDC.

Firmin Mvonde appelé à poursuivre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et...

Le ministre de la justice et garde des sceaux, Constant Mutamba vient d'instruire, ce samedi 15 juin, le Procureur Général près la Cour de cassation d'engager des poursuites contre les personnes qui font l'apologie de l'homosexualité en RD-Congo.

Ituri : plusieurs enfants, abandonnés innocemment par leurs parents à Mambasa !

Plusieurs enfants sont ces derniers temps délaissés par leurs parents dans la rue et souvent ramassés par des personnes de bonne volonté et éléments des forces l'ordre dans la cité de Mambasa chef-lieu du territoire portant le même nom, dans la province de l'Ituri.