Affaire Tshilegelu : les députés nationaux et sénateurs appelés à s’impliquer pour sa réalisation

Partager

Selon le directeur provincial de l’Office des voiries et drainage, les études des quelques axes difficiles ont été faites dans le cadre de du projet Tshilegelu. Si seulement le gouvernement central avait encaissé le montant prévu, Kabinda serait un miroir. Ce qui le pousse à tacler les députés nationaux et sénateurs de Lomami qui ne font pas leur travail de parlementaires comme c’est le cas dans d’autres provinces.

“ Je demande aux députés et sénateurs de faire leur travail de parlementaires, partout, ce sont des députés nationaux et sénateurs qui parlent pour leurs provinces. Nous de l’OVD, nous ne sommes pas contents qu’un projet comme celui-là puisse être aligné dans notre province pour ne pas être réalisé, dixit le directeur provincial de l’OVD. Est-ce que ces gens savent pourquoi ont les votent, Ce n’est pas pour plaider la cause des leurs circonscriptions électorales ? “, s’interroge t-il.

Avant d’ajouter : ‘’ ce n’est pas pour voyager  ou  se taper des parcelles à l’étranger ou à Kinshasa qu’ils ont été mandaté par nous, c’est pour une simple cause, celle de parler pour la Lomami. C’est un petit projet qui, si les députés nationaux et sénateurs de notre province étaient debout en toquant partout, à l’heure où nous sommes, on ne parlerait plus de Tshilegelu. C’est pourquoi j’insiste en appelant nos élus à la conscience et de suivre l’exemple des députés nationaux de la province sœur, le Kasaï-oriental. Là bas, ils ont déjà fini les kilomètres prévus puisque leurs élus ont toqué même à la présidence. Mais que font nos députés de Lomami ? presque la majorité des projets routiers sont annoncés mais ne se sont pas réalisés. L’Office des voiries et drainage de Lomami a un souci, celui de rendre Kabinda une ville comme toutes les grandes villes de la RDC. “.

Signalons 10 Kilomètres des avenues de la ville Kabinda devraient être asphaltés dans le cadre du projet Tshilegelu et quelques grandes artères de Kabinda étaient déjà choisies pour porter une nouvelle robe. C’est notamment le cas des avenues principales ci-après : 

Avenue de la prison en passant par le marché central jusqu’à la route qui mène vers NGANDAJIKA et de là jusqu’au niveau de la paroisse Sainte Marie de Kabinda;

Deuxième axe, Le rond-point Joseph KABILA jusqu’au niveau de la rivière Mudingayi, ici un pont devrait être jeté pour relier les communes de KABONDO et Mudingayi. Et de Mudingayi en passant par Bunduki jusqu’au niveau de la cognette.

Selon l’ingénieur Clovis Kalala, directeur provincial de cette entreprise, le montant décaissé par le gouvernement central ne nous permet  de réaliser ce projet. C’est un petit montant qui ne suffirait même pas pour la construction des caniveaux. D’où l’implication des députés nationaux, Sénateurs, Société civile Lomami serait importante.

Emmanuel KABANGU

Articles similaires

Kasaï Oriental : Jean-Paul Mbuebua inspecte l’évolution des travaux de l’université officielle de Mbuji-Mayi

Depuis son accession à l'exécutif provincial, le Gouverneur Jean-Paul Mbuebua manifeste son engagement à impacter sa gouvernance dans la province du Kasaï Oriental. 

Lomami : Iron Van Kalombo prend ses fonctions du Gouverneur et sollicite la contribution...

Lomami : Iron Van Kalombo prend ses fonctions du Gouverneur et sollicite la contribution de tous pour le décollage de la province

Kasaï central : l’assemblée provinciale valide deux mandats de deux suppléants

Kasaï central : l'assemblée provinciale valide deux mandats de deux suppléants