RDC : Lamuka réclame la démission imminente de Judith Suminwa !

Partager

La nouvelle première ministre Judith Suminwa Tuluka obligée de démissionner. Deux mois après sa nomination sans gouvernement mis en place, l’ancienne ministre du plan est sommée par Lamuka de Fayulu de démissionner “pour sauver la République”.

Dans un court message signé par Principe Epenge, le porte-parole de la coalition, Lamuka dénonce le blocage de toute la République depuis plus d’un mois au profit d’un groupe de gens.

« J’invite Madame J. TULUKA à démissionner, ça fait 2 mois qu’elle est bloquée par Félix et ses faucons qui, s’entredéchirent autour du gâteau , continuez à chauffer la primature et dépenser des millions de dollars sans bosser est une faute morale et éthique pour une femme», a écrit Epenge

À la première ministre Judith Suminwa, Prince Epenge cite : « le peuple qui meure en silence n’attend rien de son gouvernement». Selon lui, “la démission de Judith est une manière de protester contre l’abandon des populations qui souffrent et sauver l’honneur des femmes”.

Fidel Songo

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

RDC/Désignation d’un porte-parole unique de l’opposition : Katumbi et Muzito font bloc !

Moïse Katumbi et Adolphe Muzito, deux leaders de l’opposition congolaise, s'accordent dans leurs langages en vue de la désignation d’un porte-parole de l'opposition. Les deux politiciens envisagent de former dans un futur proche un bloc à eux seuls pour le compte de l’opposition afin de faire respecter la loi. 

RDC : Félix Tshisekedi à Lubumbashi pour l’inauguration des trains du Service National

Après un bref séjour à Pretoria en Afrique du Sud pour l’investiture du Président Cyril Ramaphosa, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé dans la soirée de mercredi 19 juin à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Cette visite est la première à l’intérieur du pays après sa réélection à la tête du pays.