Projet de correction de la Constitution de 2006 : Jo M. Sekimonyo écrit à Félix Tshisekedi

Partager

Un chercheur congolais, le professeur Jo M.Sekimonyo, a transmis, lundi 13 mai 2024, une copie de la correction de la Constitution de 2006 à la Présidence de la République.

Pour cet intellectuel, l’actuelle Constitution résulte d’un compromis politique entre les fractions en conflit à travers le prisme d’une expertise non seulement étrangère, mais également coloniale. Aussi, cette Constitution souffre-t-elle des lacunes importantes sur le plan économique et social avec des mesures peu ambitieuses.

Auteur de plusieurs publications dont ‘‘l’Enfer, c’est lui et l’Economic Jirahd », Jo M. Sekimonyo a toujours mené une lutte acharnée contre le maintien de la Constitution de 2006. À cet effet, il estime que cela manque des mécanismes robustes pour protéger les citoyens congolais contre les abus de l’Etat.

Ainsi donc, cette correction complète offre l’opportunité de garantir que la Constitution reflète les valeurs d’inclusivité, de justice et de progrès nécessaires à la transformation sociale et à l’essor économique de la République démocratique du Congo.

Pour y parvenir, Jo M.Sekimonyo sollicite l’accompagnement du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi afin de mener à bon port ce projet  » crucial  »en faveur des Congolais.

Communiqué de presse

Articles similaires

RDC-Crise sécuritaire dans l’Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi...

RDC-Crise sécuritaire dans l'Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi pour faire barrage à Kagame

Le gouvernement suminwa rassure de la stabilité de la justice pendant ce quinquennat

S'appuyant sur le principe de la justice équitable, le gouvernement suminwa promet de s'investir à fond pour assurer une justice stable en RDC. 

Lomami : à la tête du ministère provincial des finances, Timothée Tshite Lukombe séduit...

Depuis son avènement à la tête de grand ministère  de 2019 jusqu'à nos jours, Timothée TSHITE LUKOMBE fait preuve d'une bonne gestion des recettes de la province. un ministre qui a convaincu toute la population Lomamienne qui décrié autres fois la mauvaise gestion des recettes publiques. Puisqu'il a été un bon gestionnaire, il est le seul ministre provincial qui a travaillé tous les cinq ans du mandat passé, donc du gouverneur LUBAMBA MAYOMBO  jusqu'à Nathan Ilunga Numbi devenu aujourd'hui député national.