RDC/Bombardement du Camp des déplacés : voici quelques pistes de solution proposées par Christophe Lutundula pour déjouer le piège du Rwanda !

Partager

Le vice-Premier ministre RD-congolais en charge des Affaires étrangères et
Francophonie, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala, est très préoccupé par du récent bombardement du quartier Mungunga dans la partie Ouest de la ville de Goma. Lequel bombardement provenait du camp des rebelles du M23 avec la bénédiction du Rwanda.

Pour ce faire, Christophe Lutundula s’est entretenu, le jeudi 09 mai 2024, avec les ambassadeurs des pays membres de l’Union européenne -EU- accrédités à Kinshasa. Leurs échanges ont porté sur les récents bombardements du camp de déplacés de Lushagala, situé au quartier Mugunga à l’Ouest de la ville de Goma, dans la province du NordKivu, ayant causé des pertes
en vies humaines et des dégâts matériels importants. Le bilan
établi à ce sujet fait état de 35 morts et plusieurs blessés.

Lors de ces entretiens, le patron de la diplomatie RD.congolaise a proposé quelques pistes de solution pour déjouer le piège du Rwanda.

Notamment, mettre en place rapidement un comité conjoint UE-RDCongo qui ne sera pas un comité des politiques, par contre, un comité des experts et des techniciens.

« si les Européens sont d’accord
avec nous, ce comité va se réunir pour étudier toutes les questions liées à la traçabilité dans toutes les facettes et va proposer aux décideurs RD.congolais et européens, des mécanismes à créer ou des mécanismes à prendre pour se rassurer mutuellement et pour faire en sorte que
l’Union européenne ne soit
pas induite en erreur et aller acheter des produits de sang, elle ne peut pas devenir receleur, et pour faire en sorte aussi que même le Rwanda soit exempt de toute suspicion de prendre les produits RD.congolais, et nous aussi ça va nous rassurer. C’est un mécanisme qui doit nous permettre de renforcer la confiance mutuelle»
, a martelé
Christophe Lutundula.

A l’issue des échanges, le chef de la diplomatie RD-congolaise a révélé que la RD-Congo a saisi le président du Conseil de sécurité des Nations unies, suite aux drames humains causés par le Rwanda et les rebelles du M23. 35 morts et 37 blessés, c’est le bilan actualisé des bombardements des terroristes de la coalition M23-AFC-RDF, vendredi 03 mai dernier, sur le camp de déplacés de Lushagala.

C’est pour la énième fois que le Rwanda
largue ses bombes sur les camps des réfugiés.
Plusieurs voix se sont élevées pour condamner ces actes criminels. Des pays partenaires de la Rdc ont également condamné des barbaries intempestives de l’armée rwandaise.

« Nous avons senti à travers vos mots que tout le monde veut des avancées vers la paix dans l’est de la Rdc, a affirmé Christophe Lutundula devant ses hôtes tout en revenant sur le M.O.U que l’union européenne a signé avec le Rwanda.
A ce sujet la Rdc tient à une traçabilité des produits que le Rwanda va présenter à l’union européenne pour s’assurer que ce ne sont pas des produits frauduleux.

Sur ce, la RDC tient au partenariat avec l’union européenne et propose de mettre en place un comité conjoint qui aura pour mission d’étudier toutes les questions liées à la tracabilité des produits. Le VPM Lutundula a annoncé séance tenante, qu’il venait de signer une demande officielle à l’union européenne pour la mise en place de ce comité conjoint qui sera composé des experts.
Juste après, tous les diplomates ont réagi positivement à cette proposition du gouvernement congolais qui celle de travailler ensemble pour la transparence. Ils ont promis de travailler en étroite collaboration avec l’équipe qui sera mise en place pour l’intérêt de la RDC.

Jules Ntambwe

Articles similaires

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : voici la...

Les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) soutenus par l'armée Rwandaise, ont signé une nouvelle attaque dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, coûtant la vie à plus de 40 civils, le 7 juin dernier. 

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés...

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés après leur vole

Escarmouches au palais de la nation/Kinshasa : l’armée confirme la thèse d’une tentative de...

Aussitôt intervenues après une attaque des hommes lourdement armés au palais de la nation et à la résidence de Vital Kamerhe ce matin, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) se sont exprimées pour fixer l'opinion.