Problématique de respect des droits de l’homme en RDC : Lamuka, FCC et Ensemble pour la République reçus par les hauts représentants de l’ONU à Kinshasa

Partager

Les délégations de l’Opposition politique de la RD. Congo ont rencontré, ce jeudi 18 avril, au siège de la Monusco, à Kinshasa, le haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Un seul sujet a été retenu à l’ordre du jour. Il s’agit de l’évaluation de la situation des droits de l’homme en RDC sous Félix Tshisekedi.

Au cours cet échange, ces délégations de l’Opposition ont qualifié le bilan de l’actuel Président de la République d’être désastreux

Cette délégation a été composée de LAMUKA de Martin Fayulu, l’Ensemble de Moïse Katumbi et du Front commun pour le Congo (FCC) de l’ancien Président de la République, Joseph Kabila.

Rédaction

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

APK : deux motions d’information relatives à la sécurité et la consommation de jus...

Lors de la séance plénière de l'Assemblée provinciale de Kinshasa du 19 juin 2024 dernier qui se basait sur l'audition du DG de la direction générale des recettes de Kinshasa DGRK,  le député provincial Monplaisir Bolokole Lombo a  soulevé deux motions d'information. Ces deux motions d'information soulevées sont relatives à la sécurité et la consommation de jus en bouteille plastique dans la ville de Kinshasa.

RDC : l’Alternative 2028 d’Ados Ndombasi propose de revoir le mode de désignation du...

Toujours avec un constat amère sur l'évolution et le travail de l'opposition au sein de la société congolaise, l'Alternative 2028 de l'honorable Ados Ndombasi a via un communiqué, proposé à revoir le mode de désignation du porte-parole de l’opposition suite aux enjeux politiques et à l'attente de la population congolaise.