Haut-Katanga : Scandale de corruption à l’Assemblée provinciale, deux lettres contradictoires font polémique

Partager

Un scandale de corruption secoue l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga suite à des allégations de tentatives de corruption impliquant plusieurs honorables députés. La situation a pris une tournure particulièrement tendue avec la publication de deux lettres contradictoires, mettant en lumière un conflit d’intérêts et de versions.

La première lettre, adressée au procureur général près la cour d’appel du Haut-Katanga, dénonce ouvertement ‘’ des faits de corruption présumée lors d’une réunion secrète entre 34 députés provinciaux et deux candidats aux postes clés de gouverneur et président de l’Assemblée provinciale. Les candidats en question, Jacques Kyabula Katwe et Michel Kabwe, sont accusés d’avoir utilisé des méthodes illégales pour obtenir le soutien des élus, violant ainsi le code pénal et les lois électorales en vigueur ‘’.

L’auteur de la lettre, se présentant comme le candidat lésé, demande des poursuites pénales contre les personnes impliquées, soulignant l’importance de combattre la corruption qui gangrène la société congolaise. Cette affaire intervient dans un contexte où le président de la République a clairement condamné toute forme de corruption lors des élections sénatoriales et des gouverneurs.

Cependant, une seconde lettre émanant du directeur de cabinet de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga vient contredire les allégations de la première. Ce communiqué officiel nie formellement que le président du bureau d’âge, Umba Lungange Jean Ladislas, soit impliqué dans ces pratiques et met en garde contre toute tentative de salir sa réputation.

L’assemblée provinciale du Haut-Katanga par le biais du directeur de cabinet dément formellement que la lettre plainte qui circule sur les réseaux sociaux n’est pas l’oeuvre du respectueux honorable Président Umba Lungange Jean Ladislas et cela ne lui engagement de prêt ou de loin. “Pour se faire il met en garde tout celui qui veut salir sa réputation,  à bon entendeur salut ! ‘’, Twitte Mbayo Richard.

Alors que les deux versions s’affrontent, la population reste en attente de la vérité sur ce scandale de corruption qui ébranle l’institution parlementaire. L’ouverture d’une enquête approfondie semble inévitable pour faire toute la lumière sur cette affaire et garantir l’intégrité des processus électoraux dans la province du Haut-Katanga.

𝗣𝗮𝘂𝗹 𝗖𝗹𝗮𝘂𝗱𝗲𝗹 𝗞𝗮𝗺𝘂𝗸𝗲𝗻𝗷 𝗣𝗢

Articles similaires

Après son investiture à l’assemblée nationale : Judith Tuluka Suminwa se met au travail...

À l’issue du premier Conseil des ministres tenu ce vendredi à la Cité de l’Union africaine, et qui a été consacré essentiellement à une prise de contact entre le Président et les membres du gouvernement, la Première ministre Judith Suminwa Tuluka n'a pas tardé à livrer ses impressions à la presse.

Investiture du Gouvernement : l’honorable Christophe Mpangi satisfait du programme dévoilé par la Première...

C'est au sein de l'Assemblée nationale que le nouveau gouvernement a été investi lors d'une plénière organisée ce mardi 11 juin 2024, dirigé par le président de la chambre basse du Parlement Vital Kamerhe, que la Première ministre Judith Suminwa Tuluka a décortiqué les points de son programme durant ses 5 prochaines années à la tête de la Primature. 

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : Martin Fayulu...

Face à cette nouvelle attaque meurtrière des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) en territoire de Beni, province du Nord-Kivu, le président du parti ECiDé, Martin Fayulu, n'a pas mâcher les mots pour indexer le régime Tshisekedi ‘’ d'impuissance et irresponsable ‘’.