Composition du Gouvernement Suminwa : Noël Tshiani propose une réduction chiffrée à 22 ministres !

Partager

Le professeur Noël K. Tshiani Muadiamvita, économiste et homme politique congolais, a, dans son compte X, proposé une structure du gouvernement réduit à 22 ministres.

« Dans son discours d’investiture pour le deuxième mandat, le Président de la République avait promis de corriger les erreurs du passé. Lors du premier mandat du Chef de l’Etat, le gouvernement était composé de cinquante sept ministres, y compris les vice ministres, ce qui était jugé éléphantesque, budgétivore et inefficace.
Tirant les leçons du passé, je propose une structure du gouvernement réduit à 22 ministres, y compris le premier ministre. Certains de ces ministres seraient secondés par des vice ministres qui travailleraient avec les secrétaires généraux et les conseillers pour donner l’appui technique et logistique aux ministres titulaires », lit-on dans son compte X.

Lui qui s’est fait connaître pour sa proposition de législation visant à réserver l’accès à certains postes gouvernementaux aux seules personnes nées de parents congolais, suscitant un débat national sur la citoyenneté et l’accès aux fonctions publiques en RDC. Il a fait savoir qu’un Gouvernement réduit donnerait un « signal fort » que les choses ont changé et que désormais l’efficacité est l’objectif recherché.

Et de poursuivre : « La réduction proposée aurait un impact sur le budget et le vécu quotidien de la population car les épargnes dégagées pourraient être investies dans des activités sociales et d’autres projets de développement à impact visible ».

Ainsi, il a indiqué que ce Changement de la taille du Gouvernement marquerait aussi le démarrage des réformes institutionnelles importantes pour plus d’efficacité et d’impact.

Voici sa proposition d’un gouvernement réduit à 22 ministres : Première Ministre ; vice-Premier Ministre en charge de l’intérieur et de la décentralisation ; vice-Premier Ministre en charge de la Défense Nationale et des Anciens Combattants ; vice-Premier Ministre en charge de l’Economie et des Finances (y compris Budget, Plan et Portefeuille) ; vice-premier ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration Régionale ; Ministre de la Fonction publique et de la Réfondation de l’Etat ; Ministre de l’Environnement, de la Conservation de la Nature et du Tourisme ; Ministre de la Justice, de la Garde des Sceaux et des Droits Humains ; Ministre des Infrastructures et des Travaux publics ; Ministre du Développement Rural, de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire (y compris la Pêche et l’Élevage) ; Ministre de la Santé Publique et de la salubrité ; Ministre des Transports ; Ministre de Industrie, du Secteur privé et du Commerce Extérieur ; Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale ; Ministre des Affaires Sociales et des solidarités (y inclus les Personnes vivant avec handicap) ; Ministre de l’ESU, de la Recherche Scientifique et de la Formation Professionnelle ; Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et de l’Initiation à la nouvelle citoyenneté ; Ministre des Mines ; Ministre de l’Énergie et des Hydrocarbures ; Ministre des PTNTIC et du Numérique ; Ministre de l’Amenagement du territoire, des Affaires foncières et de l’Habitat et enfin, Ministre de la Culture, des Sports, des Loisirs et et des Médias.

Il a indiqué que ces ministres peuvent être assistés par des vices ministres suivants : Intérieur et Décentralisation ; Affaires Étrangères, Coopération internationale et intégration régionale. Pour le Plan et Budget : Finances et Portefeuille ; Économie nationale ; Défense Nationale et Anciens combattants ; Énergie et Hydraucarbures ; Education nationale et Jeunesse ; ESU et Recherche scientifique ; Formation Professionnelle.
Ce candidat qui a désisté en faveur de Félix Tshisekedi lors de l’élection présidentielle du 20 décembre 2023 a précisé q’une telle structure du Gouvernement se compare favorablement avec les gouvernements dans d’autres pays.

Hénoc Akano

Articles similaires

Après son investiture à l’assemblée nationale : Judith Tuluka Suminwa se met au travail...

À l’issue du premier Conseil des ministres tenu ce vendredi à la Cité de l’Union africaine, et qui a été consacré essentiellement à une prise de contact entre le Président et les membres du gouvernement, la Première ministre Judith Suminwa Tuluka n'a pas tardé à livrer ses impressions à la presse.

Investiture du Gouvernement : l’honorable Christophe Mpangi satisfait du programme dévoilé par la Première...

C'est au sein de l'Assemblée nationale que le nouveau gouvernement a été investi lors d'une plénière organisée ce mardi 11 juin 2024, dirigé par le président de la chambre basse du Parlement Vital Kamerhe, que la Première ministre Judith Suminwa Tuluka a décortiqué les points de son programme durant ses 5 prochaines années à la tête de la Primature. 

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : Martin Fayulu...

Face à cette nouvelle attaque meurtrière des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) en territoire de Beni, province du Nord-Kivu, le président du parti ECiDé, Martin Fayulu, n'a pas mâcher les mots pour indexer le régime Tshisekedi ‘’ d'impuissance et irresponsable ‘’.