Opération panthère noire à Kinshasa : Les députés provinciaux chez Kilimbalimba pour savoir la mise en exécution

Partager

La ville province de Kinshasa dans son ensemble fait face à l’insécurité presque dans toutes les communes. Cette situation ne laisse pas calme les autorités compétentes et les services de sécurité qui chaque jour ne ménagent aucun effort pour faire revenir la paix. L’on observe les différents mécanismes de la part de la police nationale congolaise qui lutte à mettre au passé les actes de banditisme urbain (les kuluna). Une lutte qui est accompagnée par la nouvelle opération dénommée panthère noire.

Cependant,après le lancement de l’opération panthère noire par la police nationale congolaise dans la capitale congolaise, les députés provinciaux se sont souciés afin d’être d’être informés des moyens mis en place pour la meilleure exécution de cette opération.

Ces élus provinciaux ont demandé au commissaire provincial adjoint de respecter les droits humains car, ils sont les plus importants de tout.

De son côté, le commissaire Kilimbalimba a précisé que plusieurs dispositifs sont mis en place pour éviter le dérapage lors du déroulement de cette opération qui luttent contre les actes de délinquance juvénile pouvant créer des graves incidents

« Plusieurs mécanismes sont mis en place pour éviter le dérapage lors de l’exécution de cette opération qui consiste à traquer tous les délinquants et savoir le chemin qu’ils empruntent » a-t-il précisé.

Rappelons que cette opération dénommée : panthère noire est décrétée pour lutter contre les actes de banditisme mettant la population dans l’insécurité dans la ville province de Kinshasa. Comment sera la situation sécuritaire après ?

Seul l’avenir nous en dira plus!!!

Pascal Lookolo

Articles similaires

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : voici la...

Les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) soutenus par l'armée Rwandaise, ont signé une nouvelle attaque dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, coûtant la vie à plus de 40 civils, le 7 juin dernier. 

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés...

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés après leur vole

Escarmouches au palais de la nation/Kinshasa : l’armée confirme la thèse d’une tentative de...

Aussitôt intervenues après une attaque des hommes lourdement armés au palais de la nation et à la résidence de Vital Kamerhe ce matin, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) se sont exprimées pour fixer l'opinion.