Kasaï : élu député national et provincial, Guy Mafuta Kabongo se porte candidat indépendant au poste de gouverneur !

Partager

Après son premier mandat de 2018 à 2023 aux législatives nationales, Guy Mafuta Kabongo réélu Député national et provincial dans la province du Kasaï, vient de déposer son dossier de candidature au poste du gouverneur de la province du Kasaï ce vendredi 16 février 2024 au bureau de l’antenne de la CENI du Kasaï.

Accompagné par une foule à craquer, celui que l’on appelle  » Mwana yala «  dit avoir postulé pour répondre aux besoins de la population de la province du Kasaï après son premier mandat réussi à l’assemblée nationale.

Dans son allocution, l’élu national et provincial indique que l’on vote pour un projet de société et non un mot d’ordre tout en taclant ses détracteurs.

Guy Mafuta confirme devant la population du Kasaï qu’il était le premier à faire confiance au Chef de l’état Félix Tshisekedi avant de préciser qu’il est candidat de tout le monde sans discrimination ni tribalisme.

« La démocratie doit respirer, on doit voter pour un projet de société et non pour un mot d’ordre. Guy Mafuta reste dans la vision du chef de l’Etat, il a été premier à faire confiance au chef de l’Etat. J’ai un projet de société à présenter aux députés et j’espère que c’est ce qui en vaut la peine. Je suis le candidat de tout le monde, c’est pourquoi, sans drapeau d’un parti politique, j’ai fait la marche avec la population dont les chefs coutumiers de toutes les tribus qui m’ont d’ailleurs témoigné leur accompagnement », a déclaré le député national Guy Mafuta Kabongo.

Après la publication des résultats des législatives nationales, Guy Mafuta Kabongo a pris la décision de revenir vivre avec la population kasaïenne en tant que gouverneur de province, une chose qu’il vient de manifester ce jour.

En course pour rafler ce poste, Guy Mafuta Kabongo est en concurrence avec les autres candidats de taille comme le conseiller du chef de l’état Félix Tshisekedi, Crispin Mukendi Bukasa , que le parti présidentiel aurait choisi comme candidat unique de l’union sacrée.

Expiré ce vendredi 16 Février 2024 , le dépôt de candidature des futurs gouverneurs, vices-gouverneurs et sénateurs est prolongé jusqu’au 01 Mars 2024 car plusieurs candidats n’ont pas encore déposé leurs candidatures surtout l’union sacrée de la nation n’a jusque là aligné ses candidats potentiels dans certaines provinces de la RDC.

Cette prolongation permet à tout le monde qui désire être futur gouverneur de province, vice-gouverneur et sénateur de se préparer valablement pour déposer leurs dossiers.

Luk Joae

Articles similaires

RDC : tous unis main dans la main, Katumbi, Matata et Muzito prêts à...

Après l'union entre les partis politiques LGD de Matata Ponyo et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi,  c'est au tour du parti Nouvel Élan d'Adolphe Muzito de rejoindre ces deux personnalités de l'opposition congolaise dans le cadre du processus le processus de désignation d’un porte-parole de l’opposition.

RDC : Félix Tshisekedi à Lubumbashi pour l’inauguration des trains du Service National

Après un bref séjour à Pretoria en Afrique du Sud pour l’investiture du Président Cyril Ramaphosa, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé dans la soirée de mercredi 19 juin à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Cette visite est la première à l’intérieur du pays après sa réélection à la tête du pays.

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.