Le gouvernement adopte le projet d’Ordonnance-Loi autorisant la prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu

Partager

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a adopté le Projet d’Ordonnance-Loi autorisant la prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, soumis par la ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo.

C’est au cour de la 124ème réunion du conseil des ministres ténue à Kinshasa le vendredi 9 février dernier, que la Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a soumis le Projet d’Ordonnance-Loi autorisant la prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu pour une durée de 15 jours, entrant en vigueur dès le 11 février 2024.

D’après le compte rendu du porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, la Ministre de la Justice et Garde des Sceaux a précisé que cette proposition sera une occasion pour les forces loyalistes de faire face à l’insécurité qui plane des ces deux provinces causés par les rebelles ADF/MTM, CODECO, Zaïre et particulièrement de la coalition terroriste M23/RDF.

Après débats et délibérations, le gouvernement congolais a adopté ce projet d’ordonnance-loi, en vue de permettre aux FARDC de restaurer la sécurité et rétablir l’autorité de l’Etat dans cette partie du pays.

À titre de rappel, c’est depuis le mois de mai 2021, que le président de la république Félix Antoine Tshisekedi avait instauré l’état de siège dans cette partie du pays prise en proie par la guerre, dans le but d’instaurer une nouvelle ère de paix dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Japhet Punzu

Articles similaires

RDC-Crise sécuritaire dans l’Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi...

RDC-Crise sécuritaire dans l'Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi pour faire barrage à Kagame

Kinshasa : des policiers non en service interdits de circuler avec les armes pour...

Kinshasa : des policiers non en service interdits de circuler avec les armes pour ces raisons

Coup d’État raté à Kinshasa : un des assaillants parle de Vital Kamerhe comme...

Coup d'État raté à Kinshasa : un des assaillants parle de Vital Kamerhe comme «cible d’attaque»