Nord-Kivu : Les forces armées congolaises déterminées à « déjouer les attaques simultanées » de la coalition M23/RDF

Partager

Les forces armées au Nord-Kivu ont réagi contre les attaques en répétition aux bombes lancées sur la ville de Goma et la cité de Sake dans l’Est de la République démocratique du Congo, par les rebelles de la coalition M23/RDF, lit-on dans un communiqué publié ce mercredi 07 février 2024.

Ces attaques causent l’insécurité dans cette partie du pays, et mettent plusieurs familles en difficulté. 

« Le commandant de la 34e région militaire et commandant des opérations au Nord-Kivu informe la population de sa juridiction que les forces loyalistes s’activent en ce moment, à déjouer les attaques simultanées lancées ce même jour par les terroristes de l’armée rwandaise sur les positions des Fardc se trouvant en profondeur de la cité de Sake », a averti le porte-parole de l’armée au Nord-Kivu, le lieutenant colonel Guillaume Ndjike Kaiko.

Avant de poursuivre : « l’armée rwandaise et ses supplétifs du M23 ont largué dans la nuit du 06 février et le matin du 07 février 2024 deux bombes respectivement sur Nzuloet le marché du quartier Mugunga à Goma ».

Les Forces armées de la République démocratique du Congo en appellent la population au calme et la rassurent de leur détermination de la défendre et sauvegarder l’intégrité territoriale du pays jusqu’au sacrifice suprême.

Dans les après-midis de ce mercredi, une autre bombe qui n’a pas explosé, est tombée non loin des auditoires de l’université de Goma situés au quartier Lac Vert, toujours à l’ouest de Goma. En l’espace de cinq jours, trois bombes au mortier ont été larguées sur la partie ouest de la ville de Goma sans causer, heureusement, des pertes en vies humaines.

La Rédaction

Articles similaires

NORD-KIVU : 14 personnes tuées dans les bombardements des M23 à Kanyabayonga

14 personnes tuées, 19 blessées dont 4 enfants, tel est le bilan des bombardements en aveuglette durant une semaine dans la commune rurale de Kanyabayonga située a l'extrême sud du territoire de Lubero, près de 140 km de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu sur la nationale numéro 2.

Nord-Kivu : près de 30 morts dans une nouvelle incursion des ADF à Beni...

Une nouvelle attaque des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) orchestrée dans la journée de ce vendredi 7 juin dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, a occasionné la mort de 28 personnes au total.

Kinshasa : désormais, des policiers et militaires en divagations seront arrêtés (Décision)

Kinshasa : désormais, des policiers et militaires en divagations seront arrêtés (Décision)