Beni : 5 civils tués dans une nouvelle incursion ADF près de Mavivi

Partager

Au moins 5 personnes ont été sauvagement tuées et plusieurs autres portées disparues la nuit du mardi 23 à ce mercredi 24 janvier 2024, à Ngite près du village mavivi à 15 kilomètres du centre ville de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Selon les témoignages recueillis sur place, c’est aux environs de 20h/ heures locale, que les ADF ont attaqué ce village, tuant par balle et armes blanches les civils innocents. Ces derniers ont enlevé d’autres civils vers une destination inconnue.

Après ces attaques, les forces armées de la République Démocratique du Congo, à travers son porte-parole le capitaine Antony Mwalushayi, a  informé la population de Beni ville d’être calme, et que les terroristes islamistes MTM/ISCAP qui ont fait incursion à Nkite dans le territoire de Beni, ont été mis en déroute par une intervention de l’armée régulière.

Selon la même source, trois des ADF ont été tués  cette nuit au cours d’échange de balles et deux de nos compatriotes qui fouillaient ces djihadistes ont été tués par ces assaillants. L’armée loyaliste a continué pendant toute la nuit les opérations de ratissage dans la zone.

La société civile locale confirme la mort de cinq civils et recommande à l’armée de capitaliser les alertes de la population qui depuis 2 jours signalent la présence de l’ennemi dans les environs.

Nzangura Kwavingiston le nègre

Articles similaires

NORD-KIVU : 14 personnes tuées dans les bombardements des M23 à Kanyabayonga

14 personnes tuées, 19 blessées dont 4 enfants, tel est le bilan des bombardements en aveuglette durant une semaine dans la commune rurale de Kanyabayonga située a l'extrême sud du territoire de Lubero, près de 140 km de la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu sur la nationale numéro 2.

Nord-Kivu : près de 30 morts dans une nouvelle incursion des ADF à Beni...

Une nouvelle attaque des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) orchestrée dans la journée de ce vendredi 7 juin dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, a occasionné la mort de 28 personnes au total.

Kinshasa : désormais, des policiers et militaires en divagations seront arrêtés (Décision)

Kinshasa : désormais, des policiers et militaires en divagations seront arrêtés (Décision)