Kinshasa : Fils Mukoko appelle Gentiny Ngobila « à ne pas braver les décisions de la hiérarchie » !

Partager

Ce mardi 16 janvier 2023, Fils Mukoko Mudipanu, président de l’ASBL Armée des bâtisseurs Tshisekedistes(ABT) a tenu à Kinshasa, une conférence de presse dans laquelle il a répondu à de nombreuses questions  d’actualité, notamment  la publication des résultats des élections législatives en République démocratique du Congo.

Lors de sa prise de parole, le leader de l’ASBL “ABT” a d’abord fait passer un message d’unité en marge du 23ème  anniversaire de la mort du feu Laurent Désiré Kabila,  3ème de la République Démocratique du Congo et héros national.

Dans le vif du sujet, Fils Mukoko a martelé sur la guéguerre qui a surgi entre Peter Kazadi et Gentiny Ngobila, créée  après la décision du ministre de l’intérieur, qui avait décidé de suspendre le gouverneur de la ville de Kinshasa,  suite à son invalidation aux élections législatives en RDC pour fraude fraude, détention illégale des machines à voter, et vandalisme.

Malgré sa suspension, Gentiny Ngobila Mbaka s’est entêté à se présenter le lundi 15 janvier à l’Hôtel de ville de Kinshasa sous la casquette de gouverneur. Ce geste n’a nullement été applaudi par Fils Mukoko qui condamne avec la dernière énergie cette infraction de l’ancienne autorité urbaine de la capitale.

« Le fait de se rendre aux installations de l’Hôtel de ville pendant cette période, constitue une infraction. Je rappelle à mon aîné qu’on ne défie pas l’État ni encore son pouvoir. Faire un bras de fer avec le pouvoir en place c’est mettre la corde à son coup parce que le président de la république n’aime pas ces actes des vandalisme », a réagi  Fils Mukoko.

Dans la même optique de calmer les tensions et appeler ses compatriotes à user de bonnes voies pour revendiquer, Fils Mukoko a appelé Gecko Beya, l’un des candidats malheureux lors des élections législatives, à saisir la cour constitutionnelle et non sortir dans la rue pour revendiquer ses droits.

« L’échec n’est pas une fin en soi, on ne conteste pas son propre pouvoir, tu risques de tenir des propos irréparables. Il y a une autre manière de revendiquer son droit », a-t-il souligné.

Avant de chuter, le leader de l’ASBL Armée des bâtisseurs Tshisekedistes (ABT) Fils Mukoko Mudipanu, a félicité les députés élus des élections législatives Augustin Kabuya, Peter Kazadi, Dorothée Madiya, Puis Muabilu, Jean-Marie Lukulasi, Jean-Baudouin Mayo, Ntony Mwaba, Adolphe Amisi, Patrick Muyaya, Antoinette N’samba, Acasia Bandubola, Jerry Dikala, Godé Mpoy, Faustin Kazikeriko, Pepito Kilala, Eliezer Ntambwe, Auguy Kalonji, pour ne citer que ceux-là.

Japhet Punzu

Articles similaires

Après son investiture à l’assemblée nationale : Judith Tuluka Suminwa se met au travail...

À l’issue du premier Conseil des ministres tenu ce vendredi à la Cité de l’Union africaine, et qui a été consacré essentiellement à une prise de contact entre le Président et les membres du gouvernement, la Première ministre Judith Suminwa Tuluka n'a pas tardé à livrer ses impressions à la presse.

Investiture du Gouvernement : l’honorable Christophe Mpangi satisfait du programme dévoilé par la Première...

C'est au sein de l'Assemblée nationale que le nouveau gouvernement a été investi lors d'une plénière organisée ce mardi 11 juin 2024, dirigé par le président de la chambre basse du Parlement Vital Kamerhe, que la Première ministre Judith Suminwa Tuluka a décortiqué les points de son programme durant ses 5 prochaines années à la tête de la Primature. 

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : Martin Fayulu...

Face à cette nouvelle attaque meurtrière des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) en territoire de Beni, province du Nord-Kivu, le président du parti ECiDé, Martin Fayulu, n'a pas mâcher les mots pour indexer le régime Tshisekedi ‘’ d'impuissance et irresponsable ‘’.