Haut-Lomami : Peter KAZADI exhorte les policiers et agents de Sécurité à travailler pour la patrie et non pour les particuliers 

Partager

Le Vice-Premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité poursuit son séjour de travail à Kamina, dans le Haut-Lomami. Ce mardi 9 janvier, lors d’une parade au terrain de la SNCC  à Kamina, Maître Péter Kazadi s’est adressé aux éléments de la Police de Légion d’intervention nationale venue de Kinshasa pour renforcer la police locale. Il les a invités tous à travailler d’arrache-pied pour faire respecter les Lois de la République et assurer la sécurité des personnes et leurs biens. Pour le patron de la sécurité nationale, un Policier n’appartient pas à un parti politique et ne devrait pas se mêler des affaires de la politique. 

« Votre mission est de protéger la population sans tenir compte de leurs origines. Le policier ne fait pas la politique, il est le gardien de la paix sociale, de la tranquillité publique. C’est une mission noble et l’État vous reconnaît à vous seules et à l’armée, le pouvoir d’user de la violence légitime pour protéger la population. Mais si vous vous détournez de cette mission, vous déshonorez le Commandant suprême, vous déshonorez aussi votre cœur. Il n’existe pas de société sans police. Si le policier n’existe pas, il n’y aura pas de l’ordre. Raison pour laquelle la Société vous a désigné en vous donnant les moyens de coercition pour que si quelqu’un enfreint à la Loi, qu’il soit redressé par vous. Le Policier n’appartient à personne, il n’a pas de frère, il n’a pas non plus d’amis. Son seul vrai ami, c’est celui là qui respecté les Lois de la République. Mais si quelqu’un viole les Lois de la République, vous policiers, vous l’appelez votre Frère, vous cessez d’être policiers, et vous devenez complice d’une telle personne. Une personne qui escroque les biens d’autrui, n’a pas le droit d’être protégé par la Police. Le serment du Policier est la protection des personnes et de leurs biens. Vous devez donc faire la fierté du pays. Évitez la camaraderie avec la population pour vous faire respecter, pour faire observer les Lois et règlements de la République », a lancé Maître Peter Kazadi. 

Pour le VPM de l’Intérieur et Sécurité, un agent de l’ordre n’est pas un membre d’un parti politique et il n’est pas sous les ordres d’un leader politique quelconque.

« Vous ne devez pas prendre partie. Vous devez rester neutre pour protéger la population contre les bandits. Ces bandits peuvent être des politiciens. Quand un politicien incite la population à violer les Lois de la République, c’est un bandit qu’il faut maîtriser. Je vous exhorte à travailler pour la patrie. Elle a placé sa confiance en vous, elle vous a donné les moyens de coercition, les matériels pour maîtriser les ennemis. Faîtes usage de ces moyens que l’État vous a donné conformément à la Loi. Vous n’appartenez à aucune personnalité politique. Vous devez obéir à celui qui est légalement établi à la tête du pays et légitimement. Si à l’issue des élections c’est Tshisekedi qui est proclamé vainqueur comme c’est le cas, vous devez lui obéir. Si demain, c’est le tour de quelqu’un d’autre, obéissez lui aussi. C’est ça la discipline de la Police comme de l’armée. Vous ne devez pas vous positionner par rapport aux conflits de politiciens », a martelé le VPM Peter Kazadi.

Dans la foulée, le Numéro deux du gouvernement a annoncé aux forces de l’ordre la disponibilité de leurs moyens matériels et que toutes les dispositions sont prises pour que  chacun ou chacune d’entre eux soit logé dans  les conditions acceptables. 

À noter qu’avant cette étape, le Vice-premier Ministre et Ministre de l’Intérieur a eu à visiter tour à tour le chef de la chefferie de Kasongo Nyembo qui habite le village Kinkunki, NGOY KISULA Yves avant d’aller partager sa compassion avec une quatre-vingtaine de ménages  kasaïens sans abri victimes des conflits intercommunautaires de suite des manipulations politiciennes qui  passent nuit à la belle étoile à la gare de la SNCC au cœur de la ville de Kamina. 

Sur place l’autorité a remis une enveloppe à chaque famille pour sa survie avant d’annoncer l’arrivée imminente des voitures de chemin de fer  en vue de leur évacuation en toute  sécurité vers la destination de son choix.

Avec la cellule de communication

Articles similaires

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : voici la...

Les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) soutenus par l'armée Rwandaise, ont signé une nouvelle attaque dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, coûtant la vie à plus de 40 civils, le 7 juin dernier. 

Kabinda : plus de 34 maisons restent sans toitures après la forte pluie qui...

Cette pluie qui n'a duré que 30 minutes a laissé plusieurs ménages sans abris dans les 4 communes composant la ville de Kabinda dans la province de Lomami au centre de la République Démocratique du Congo.

Effondrement du pont Lubi : Informé de la situation, l’honorable Tobie Kayumbi s’engage fermement...

C'est dans la journée de ce dimanche 26 mai 2024, que la nouvelle sur l'effondrement du pont Lubi dans le territoire de Kabeya Kamuanga, dans la province du Kasaï-Oriental, à la suite d' une surcharge d'un transportant des marchandises, s'est propagée comme une traînée de poudre.