RDC :  Théodore Ngoy dépose un recours auprès de la cour constitutionnelle pour l’annulation des élections

Partager

Le pasteur Théodore Ngoy, l’un des 25 candidats malheureux à la dernière présidentielle en République démocratique du Congo, vient de recourir à la justice pour tenter d’obtenir l’annulation des résultats provisoires publiés le 31 décembre par la Commission électorale nationale indépendante(CENI). Ce dernier a déposé ce mercredi un recours en  contestation de la victoire de Félix Antoine Tshisekedi auprès de la haute juridiction judiciaire du pays, la cour constitutionnelle.

Plusieurs fois candidat président, Théodore Ngoyi n’a jamais été élu. Au dernier scrutin du 20 décembre en RDC, les résultats provisoires lui placent à la 17e position sur les 26 candidats en lice, avec 0,02 %.

Très connu dans ses stratégies, Théodore Ngoyi s’est donc démarqué de ses alliés de l’opposition, du moins le groupe des 9 candidats malheureux, notamment Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Denis Mukwege qui avaient annoncé leur intention de ne pas recourir à la cour constitutionnelle, au motif que cette instance serait dans les bottes du pouvoir.

Réélu président de la République avec un score historique de 73,34 %, Félix-Antoine Tshisekedi avait affirmé , lors de sa première prise de parole après la publication des résultats provisoires, que sa victoire était une victoire de tous les congolais.

La population congolaise et plusieurs chefs d’états ainsi que d’organisations régionales et sous régionales ont salué cette victoire. Les États unis d’Amérique et beaucoup d’autres pays africains qui ont salué la réélection de Tshisekedi, ont appelé les contestataires à suivre les procédures légalement prévues par les lois du pays.

La cour constitutionnelle devrait donc se prononcer d’ici le 10 janvier. Ce, avant la prochaine étape de l’investiture prévue le 24 janvier prochain.

Japhet Punzu 

Articles similaires

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.

Appelés tous à Kinshasa, les gouverneurs et leurs vices nouvellement élus seront notifiés ce...

Dans un communiqué officiel adressé aux gouverneurs et vice-gouverneurs nouvellement élus, le ministre de l'Intérieur, Jacquemain Shabani Lukoo Bihango, a appelé à la participation à la cérémonie de remise des notifications qui se tiendra le mercredi 19 juin 2024 à Kinshasa.

RDC : Ferdinand Kitengie de la Nouvelle société civile révolutionnaire appelle le nouveau gouvernement...

Patriotisme exige, Me Ferdinand Kitengie, coordonnateur national de la nouvelle société civile révolutionnaire, a...