Marche de l’opposition : Patrick Muyaya appelle les candidats présidents à la retenue et au respect du jeu démocratique !

Partager

Le ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, essayant de calmer les tensions qui se vit sous peu depuis le debut de la publication progressive des résultats partiels de la présidentielle de l’année en cours, appelle les candidats présidents de l’opposition à la retenue et au respect du jeu démocratique, tel que prévoit la loi. 

Une manière pour le porte-parole du gouvernement congolais à appeler les opposants au fair-play, en attendant la publication des résultats officielle de la commission électorale nationale indépendante (CENI) le 31 décembre de l’année en cours pour contester.

« Nous sommes dans un match, vous ne pouvez pas quitter le terrain tant que l’arbitre n’a pas sifflé la fin du match, c’est aussi ça le fair-play. Vous ne pouvez pas contester les résultats des élections alors que les résultats en question ne sont pas encore connus. Sur quelle base allez-vous contester ? La contestation, c’est pour cela qu’on parle des contentieux, vous pouvez venir le moment venu opposer vos résultats si vous estimez que les résultats qui sont sortis ne sont pas conformes », a-t-il déclaré.

Avant de poursuivre : « il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, encore que les possibilités de contestations sont prévues dans la loi. Je salue la prise de position des différentes chancelleries qui appelaient les uns et les autres à la retenue et à suivre le déroulé de la publication des résultats ».

Pour le ministre de la communication et médias Patrick Muyaya, l’opposition congolaise doit faire preuve de la tolérance vu le défis relevés par Denis Kadima et son équipe de la CENI lors de ce processus électoral.

« Nous sommes dans un processus, et c’est pour cela qu’il est important que vous tous puissiez regarder la différence que ce processus a par rapport aux précédents. Moi, j’étais membre du G13, nous avions milité pour la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote, est-ce que la CENI le fait ou elle ne le fait pas ? Il ne faudrait quand même pas qu’on nous autoflagelle.(…)Évidemment, il y avait des difficultés parce que ce sont cent mille candidats, les Congolais ont fait preuve de beaucoup de patience. Il faut que les uns et les autres, les opposants ou les autres candidats, considèrent que nous devons finir le processus jusqu’à la proclamation des résultats provisoires. Le moment venu, s’ils veulent recourir ou contester, qu’ils contestent suivant les voies légales », dit-il.

Notons que, malgré l’interdiction des du ministre de l’intérieur Peter Kazadi, l’opposition maintien la manifestation prévue ce mercredi 27 décembre pour contester contre les résultats de la Commission Électorale Nationale Indépendante(CENI).

Japhet Punzu

Articles similaires

Après son investiture à l’assemblée nationale : Judith Tuluka Suminwa se met au travail...

À l’issue du premier Conseil des ministres tenu ce vendredi à la Cité de l’Union africaine, et qui a été consacré essentiellement à une prise de contact entre le Président et les membres du gouvernement, la Première ministre Judith Suminwa Tuluka n'a pas tardé à livrer ses impressions à la presse.

Investiture du Gouvernement : l’honorable Christophe Mpangi satisfait du programme dévoilé par la Première...

C'est au sein de l'Assemblée nationale que le nouveau gouvernement a été investi lors d'une plénière organisée ce mardi 11 juin 2024, dirigé par le président de la chambre basse du Parlement Vital Kamerhe, que la Première ministre Judith Suminwa Tuluka a décortiqué les points de son programme durant ses 5 prochaines années à la tête de la Primature. 

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : Martin Fayulu...

Face à cette nouvelle attaque meurtrière des rebelles d'Allied démocratic forces (ADF) en territoire de Beni, province du Nord-Kivu, le président du parti ECiDé, Martin Fayulu, n'a pas mâcher les mots pour indexer le régime Tshisekedi ‘’ d'impuissance et irresponsable ‘’.