Élections de décembre 2023 : la SCFV-RDC et ses partenaires déçus des déclarations préliminaires des Missions d’observations de l’UA, de la SADC et de la CEEAC !

Partager

La Société Civile Forces Vives de la RDC (SCFV-RDC) et ses Organisations partenaires ont exprimé leur indignation quant aux déclarations préliminaires complaisantes des Missions d’observations électorales africaines dépêchées en RDC, dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction ce mercredi 27 décembre.

Sous la conduite de Me Jean-Bosco Lalo, Premier Vice-président et Porte-parole de la SCFV-RDC, ces Organisations déclarent : « Nous sommes déçus d’apprendre à travers des médias que certaines Organisations africaines dont les Missions d’observations électorales (CEEAC, SADC, UA, etc.) minimisent l’impact évident des irrégularités sur les résultats attendus. »

Par ailleurs, elles se disent également étonnées de l’hypocrisie de certaines organisations de la société civile congolaise tel que ” le Regard Citoyen “, qui s’est laissé entraîné sans conscience ni patriotisme, dans la même complaisance dans son observation des scrutins en cours en République démocratique du Congo.

La Rédaction

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

APK : deux motions d’information relatives à la sécurité et la consommation de jus...

Lors de la séance plénière de l'Assemblée provinciale de Kinshasa du 19 juin 2024 dernier qui se basait sur l'audition du DG de la direction générale des recettes de Kinshasa DGRK,  le député provincial Monplaisir Bolokole Lombo a  soulevé deux motions d'information. Ces deux motions d'information soulevées sont relatives à la sécurité et la consommation de jus en bouteille plastique dans la ville de Kinshasa.

RDC : l’Alternative 2028 d’Ados Ndombasi propose de revoir le mode de désignation du...

Toujours avec un constat amère sur l'évolution et le travail de l'opposition au sein de la société congolaise, l'Alternative 2028 de l'honorable Ados Ndombasi a via un communiqué, proposé à revoir le mode de désignation du porte-parole de l’opposition suite aux enjeux politiques et à l'attente de la population congolaise.