Élections 2023 : le cardinal Fridolin Ambongo dénonce « le désordre orchestré » lors du vote !

Partager

Alors que nous tendons vers la proclamation des résultats officiels des élections en République démocratique du Congo, le cardinal Fridolin Ambongo est revenu sur les différents incidents survenus le 20 décembre dernier. 

L’archevêque métropolitain de Kinshasa a donné son point de vue sur le déroulement du processus électoral de l’année en cours et souligne que « la CENI n’était pas prête pour organiser les élections ».

« La CENI n’était pas prête à organiser les élections le 20 décembre. Elle a voulu faire une organisation par défi mais voilà les conséquences », a-t-il dit.

Cette réaction du cardinal fait suite aux nombreux désagréments et frustrations de certains électeurs dans les différents bureaux de vote le 20 décembre dernier sur l’ensemble du territoire.

Par ailleurs, le cardinal Fridolin Ambongo se dit impatient que la mission d’observation d’observation électorale conjointe des Églises catholique et protestante (MOE CENCO/ECC), puisse faire leur rapport quant aux élections, afin d’établir la crédibilité des échéances.

Notons que, les adversaires politiques du candidat président Félix Tshisekedi, ont quant à eux appelé la CENI à reporter les élections car d’après ces derniers  plusieurs irrégularités ont porté atteinte aux résultats.

Japhet Punzu

Articles similaires

RDC : tous unis main dans la main, Katumbi, Matata et Muzito prêts à...

Après l'union entre les partis politiques LGD de Matata Ponyo et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi,  c'est au tour du parti Nouvel Élan d'Adolphe Muzito de rejoindre ces deux personnalités de l'opposition congolaise dans le cadre du processus le processus de désignation d’un porte-parole de l’opposition.

RDC : Félix Tshisekedi à Lubumbashi pour l’inauguration des trains du Service National

Après un bref séjour à Pretoria en Afrique du Sud pour l’investiture du Président Cyril Ramaphosa, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé dans la soirée de mercredi 19 juin à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Cette visite est la première à l’intérieur du pays après sa réélection à la tête du pays.

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.