Présidentielle 2023 : Tony Cassius Bolamba appelle à la Diaspora contestataire au calme et de cultiver le sens élevé de la citoyenneté

Partager

Eu égard aux contestations des résultats partiels de la présidentielle de 2023, publiés par la commission électorale nationale indépendante (CENI), le Candidat Président de la République N°7, Tony Cassius Bolamba a, au cours d’une déclaration politique signée ce samedi 23 décembre 2023, appelé les électeurs, en général et la Diaspora, en particulier, au calme et de cultiver le sens élevé de la citoyenneté. 

Pour ce faire, ce candidat indépendant à la présidentielle exhorte les contestataires des résultats partiels de la diaspora d’attendre les conclusions provisoires de la CENI et définitives de la Cour constitutionnelle. 

« A ce stade, tenant compte des informations que notre central électoral détient, après avoir observé l’échantillonnage, vu que le processus du dépouillement n’est pas encore fini, de notre côté, nous nous abstenons de tirer des conclusions », a souligné Tony Cassius Bolamba dans sa déclaration politique. 

Plus loin, le candidat indépendant Tony Cassius Bolamba reconnaît néanmoins, que dans certaines provinces, les dépouillements continuent, et quelques centres de vote n’ont pas ouvert. Par exemple, le centre de Mampoko à Bolomba et à Ingende dans la province de l’Equateur, pour ne citer que ça. 

Recadrant ses collègues candidats Présidents qui contestent les résultats de la CENI et appellent à l’annulation des élections, l’homme du  » Changement c’est Maintenant ! ’’ , Tony Bolamba rappelle que depuis juillet 2023, nous avons suggéré à la classe politique que si la CENI n’était pas prête pour organiser les élections le 20 décembre 2023 suite aux questions logistiques, elle pouvait repousser la date afin de permettre une organisation des élections apaisées.

De ce fait, certains avaient lancé un slogan « pas un seul jour de plus sans élections ! », et  aujourd’hui, les congolais constatent que ceux qui criaient au non-report  sont de ceux qui réclament de nouvelles élections. 

Pour Tony Cassius Bolamba, l’on ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Hélas ! Il reconnaît que dans certaines parties de la RDC, la CENI a rencontré quelques problèmes d’ordre logistique. D’où, il remercie les électeurs congolais de l’engouement manifesté pour aller voter, nonobstant ma situation logistique difficile. 

Ainsi, il a une pensée particulière aux congolais d’une partie de l’Est de la RDC qui n’ont pas pu voter suite au conflit armé dans les zones où ils se trouvent. 

Jules Ntambwe

Articles similaires

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.

Appelés tous à Kinshasa, les gouverneurs et leurs vices nouvellement élus seront notifiés ce...

Dans un communiqué officiel adressé aux gouverneurs et vice-gouverneurs nouvellement élus, le ministre de l'Intérieur, Jacquemain Shabani Lukoo Bihango, a appelé à la participation à la cérémonie de remise des notifications qui se tiendra le mercredi 19 juin 2024 à Kinshasa.

RDC : Ferdinand Kitengie de la Nouvelle société civile révolutionnaire appelle le nouveau gouvernement...

Patriotisme exige, Me Ferdinand Kitengie, coordonnateur national de la nouvelle société civile révolutionnaire, a...