Élections du 20 décembre 2023 : « plus de 811.000 Personnes vivant avec Handicap n’ont pas voté »(FENAPHACO)

Partager

La Fédération nationale des  associations des personnes vivant avec handicap du Congo (FENAPHACO) que dirigé Me Pindu-di-Lusanga Patrick, a annoncé qu’ au cours des élections  du mercredi 20 décembre 2023, plus de 811.000 Personnes vivant avec Handicap n’ont pas pu voter.

« C’est très déplorable à ce que nous avons vécu le mercredi 20 décembre 2023 par rapport aux élections qui ont été organisées par la CENI. Nous considérons que ces élections sont chaotiques, et elles n’ont pas été inclusives, ni accessibles aux personnes vivant avec handicap », a révélé Me Pindu-di-Lusanga Patrick, défenseur avéré des droits des personnes vivant avec handicap.

Par rapport aux informations reçues à travers la RDC plus de 811 mille personnes vivant avec Handicap n’ont pas voté suite à une mauvaise organisation de ces scrutins. Aussi,  il n’y a pas eu une attention particulière par rapport à ces personnes qui venaient voter. 

C’est dire que cette catégorie de personnes vivant avec Handicap ont voté comme tout autre personne valide. Ce  qui était en violation avec la loi électorale, et la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes vivant avec handicap ainsi que  la loi portant promotion et protection des personnes vivant avec handicap en RDC.

« Pour nous, il faut reprendre ces élections pour permettre à ces personnes de voter. Même moi, j’ai eu à passer presque 4 heures avant de pouvoir voter et personne ne s’est occupé de moi. La plupart des bureaux de vote étaient inaccessibles vu qu’il y avait des escaliers et ç’a posé des problèmes car, une chaise roulante ne peut pas accéder au bureau en montant les escaliers. Il y a eu aux de l’autre côté des personnes vivant avec handicap notamment, les aveugles qui ont été dupée par certains agents électoraux vu qu’ils n’ont pas voté pour leur candidat »,  a laissé entendre Me Pindu-di-Lusanga Patrick.  

Et d’ajouter que : « la FENAFACO travaille intensivement pour faire une déclaration qui va être rendue public d’ici peu car, nous avons déployé une grande mission d’observation électorale sur le territoire national et sous peu nous allons rendre public le rapport provisoire de cette mission ». 

C’est la raison pour laquelle la Fenaphaco demande  à la CENI de pouvoir sécuriser les voix des personnes vivant avec handicap qui ont postulé lors de ces élections.

Jules Ntambwe

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

APK : deux motions d’information relatives à la sécurité et la consommation de jus...

Lors de la séance plénière de l'Assemblée provinciale de Kinshasa du 19 juin 2024 dernier qui se basait sur l'audition du DG de la direction générale des recettes de Kinshasa DGRK,  le député provincial Monplaisir Bolokole Lombo a  soulevé deux motions d'information. Ces deux motions d'information soulevées sont relatives à la sécurité et la consommation de jus en bouteille plastique dans la ville de Kinshasa.

RDC : l’Alternative 2028 d’Ados Ndombasi propose de revoir le mode de désignation du...

Toujours avec un constat amère sur l'évolution et le travail de l'opposition au sein de la société congolaise, l'Alternative 2028 de l'honorable Ados Ndombasi a via un communiqué, proposé à revoir le mode de désignation du porte-parole de l’opposition suite aux enjeux politiques et à l'attente de la population congolaise.