Élections 2023 : la mission d’observation de l’Union africaine chez Kadima pour s’accorder sur les règles du jeux 

Partager

La commission électorale nationale indépendante a reçu, dimanche dernier, la mission d’observation électorale de  l’union africaine conduite par Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, ancien Président Malgache,  au Centre Bosolo, situé à l’institut de la Gombe.

 Les membres de cette mission en séjour de travail en République Démocratique du Congo jusqu’au 26 décembre prochain, ont retracé le cadre de leur mission mais aussi abordé des questions relatives au processus électoral en cours.

« Nous sommes là en tant que Mission d’observation des élections de l’Union africaine pour observer les scrutins qui vont se dérouler le 20 décembre 2023. Nous avons retracé le cadre de notre mission, nos responsabilités par rapport à cette obligation : rester indépendante, impartiale. C’était également une occasion de nous enquérir des informations qui permettront justement de rapporter ces observations. Le reste, c’est après les élections… », a déclaré devant la presse Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana.

La CENI confirme la tenue des élections générales le 20 décembre en Rdc.

A cet effet, les électeurs sont priés de se rendre dans leurs Bureaux de Vote respectifs, habituellement situés sur le site ayant accueilli leur Centre d’Inscription pendant la période d’enrôlement. Les opérations de vote débuteront de 06h00 à 17h00, heures locales.

En parallèle, pour se conformer à la disposition de la loi électorale qui stipule que les élections doivent se tenir un dimanche ou une journée fériée, le gouvernement de la République à travers la ministre de l’emploi, prévoyance sociale Claudine Ndusi, a déclaré la journée du mercredi 20 décembre chômée et payée afin de permettre à tout le monde d’aller voter.

Japhet Punzu

Articles similaires

RDC-Crise sécuritaire dans l’Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi...

RDC-Crise sécuritaire dans l'Est : Roland Ngoie appelle à la mobilisation derrière Félix Tshisekedi pour faire barrage à Kagame

Projet de correction de la Constitution de 2006 : Jo M. Sekimonyo écrit à...

Un chercheur congolais, le professeur Jo M.Sekimonyo, a transmis, lundi 13 mai 2024, une copie de la correction de la Constitution de 2006 à la Présidence de la République.

Macron exhorte Kagame à retirer ses troupes de la RDC

Le Président français Emmanuel Macron et son homologue congolais Félix Tshisekedi ont tenu, ensemble, le mardi 30 avril dernier, à Paris, une conférence de presse sur la situation sécuritaire à l’Est de la RD-Congo. Au cours de cet échange, le Chef de l’Etat français  a appelé le dirigeant rwandais, Paul Kagame à cesser son soutien au M23, et retirer ses forces du territoire congolais.