RDC/Présidentielle 2023: “Moïse Katumbi prépare une fraude électorale à travers le piratage du système informatique de la CENI” (Jean -Pierre Bemba)

Partager

Le ministre de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba a, dans une interview accordée à la Radio Top Congo, ce lundi 18 décembre, accusé Moïse Katumbi, candidat numéro 3 à l’élection présidentielle de ce mercredi 20 décembre, de préparer une fraude électorale à travers le piratage du système informatique de la CENI -Commission Électorale Nationale Indépendante-.

«Il y a trois mois, nous avons reçu des renseignements au niveau de la Russie. Monsieur Katumbi a demandé à une organisation russe, à laquelle il a d’ailleurs payé beaucoup d’argent, d’entrer dans le système de la CENI, pour fabriquer de faux résultats qu’il va faire publier», révèle Jean-Pierre Bemba, allié de Félix-Antoine Tshisekedi, candidat numéro 20 à la présidentielle pour sa propre succession.

Plus loin, Jean-Pierre Bemba affirme que l’opposant Moïse Katumbi sait qu’il ne va pas gagner aux élections du mercredi 20 décembre 2023. Voilà pourquoi il cherche à mettre le feu dans le pays, au lendemain de la publication des résultats.

«Je dis à ce monsieur de faire attention au retour de la flamme. On ne le laissera pas, pour ses ambitions personnelles et mafieuses de déstabiliser ce pays», dit-il au micro de Christian Lusakweno.

C’est dire que Selon Jean Pierre Bemba, Mr Moise Katumbi prépare, entre autres, une tricherie massive avec l’aide d’une organisation russe et une rébellion après son échec à l’élection présidentielle.

Par contre, dans son tweet de lundi pour répondre à Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi répond: « Une fois de plus, j’ai suivi les mensonges et calomnies de l’ancien détenu de la CPI sur la RADIO TOP CONGO, mon frère, je n’ai pas en moi l’ADN criminel, ne crois pas que tout le monde a cet esprit diabolique de prendre les armes et de commettre des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité pour devenir vice-président, un ministre de la défense mais, sans défense. Il a simplement réussi à conserver son ADN de haine et ses discours de division. La CPI existe toujours ».

Jules Ntambwe

Articles similaires

RDC : tous unis main dans la main, Katumbi, Matata et Muzito prêts à...

Après l'union entre les partis politiques LGD de Matata Ponyo et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi,  c'est au tour du parti Nouvel Élan d'Adolphe Muzito de rejoindre ces deux personnalités de l'opposition congolaise dans le cadre du processus le processus de désignation d’un porte-parole de l’opposition.

RDC : Félix Tshisekedi à Lubumbashi pour l’inauguration des trains du Service National

Après un bref séjour à Pretoria en Afrique du Sud pour l’investiture du Président Cyril Ramaphosa, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé dans la soirée de mercredi 19 juin à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Cette visite est la première à l’intérieur du pays après sa réélection à la tête du pays.

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.