Ni milice, ni escadron au sein de l’UDPS/ “Force du Progrès” : Augustin Kabuya nie l’existence et fustige toute intox

Partager

Il n’existe au sein du parti au pouvoir, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) aucune structure, formelle comme informelle, du nom de “ Force du progrès ”. C’est ce que tranche Augustin Kabuya, secrétaire général de cette formation politique.

Au cours d’un point de presse tenu hier, dimanche 17 décembre 2023, le gérant au quotidien du parti au pouvoir a fustigé, sans bidouillage, toute intox tendant à jeter en pâture l’honneur du parti au pouvoir.

Il a, en même temps, dénoncé des velléités nocives de certains politiciens qui, sans preuve tangible, se versent dans des accusations inculpant l’UDPS d’avoir en son sein, une milice.

Une fois de plus, Kabuya a répondu à tous ceux qui croient en cette “ spéculation”. À l’en croire, l’UDPS n’a aucune structure répondant au nom de Force du progrès.

« Il n’existe pas une structure officielle statutaire dénommée force du progrès au sein de L’UDPS», a-t-il précis.

Il ajoute : « Nous avons suivi depuis un certain temps, les gens bien organisés sont en train de battre campagne avec un seul objectif de ternir l’image du pouvoir de Félix Tshisekedi», a-t-il déclaré.

Puisqu’ il s’agit du parti qui de puis sa création prône la démocratie et le progrès social, Kabuya affirme que l’UDPS est un parti politique qui défend la non violence et donc, à son avis, ne peut entretenir une “milice”.

«Aujourd’hui, tous les politiciens lorsqu’ils se déplacent dans leurs rangs, ont leurs propres forces du progrès. Rappelez vous en date du 18 mars 2020 j’avais risqué ma vie dans ces installations de notre siège national contre les mêmes forces du progrès. Et aujourd’hui, on m’attribue la force du progrès sous prétexte que c’est une milice que j’entretiens. Il faut être malhonnête pour présenter la situation de cette manière-là», insiste le secrétaire général.

À son tour, Kabuya renvoie la balle à l’accusateur. Selon lui, l’un des manipulateurs de cette force du progrès c’est Franck Diongo, le président national du Mouvement progressiste Lumumbiste (MLP). Il considère les déclarations faites par ce dernier, renvoyant la paternité de Force du Progrès à l’UDPS comme  » victimisation sans fondement »

Fidel Songo

Articles similaires

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.

Appelés tous à Kinshasa, les gouverneurs et leurs vices nouvellement élus seront notifiés ce...

Dans un communiqué officiel adressé aux gouverneurs et vice-gouverneurs nouvellement élus, le ministre de l'Intérieur, Jacquemain Shabani Lukoo Bihango, a appelé à la participation à la cérémonie de remise des notifications qui se tiendra le mercredi 19 juin 2024 à Kinshasa.

RDC : Ferdinand Kitengie de la Nouvelle société civile révolutionnaire appelle le nouveau gouvernement...

Patriotisme exige, Me Ferdinand Kitengie, coordonnateur national de la nouvelle société civile révolutionnaire, a...