BENI : 6 morts dont 4 femmes et deux blessés dans une nouvelle incursion des présumés ADF à Kilya

Partager

Des hommes armés assimilés aux terroristes ADF/MTM ont signé une nouvelle incursion à Kilya centre, dans le Groupement Malambo, secteur Ruwenzori en territoire de Beni, la nuit su samedi a ce dimanche 17 décembre 2023.

Nos source surplace renseignent que c’était vers 20h que ces hors la loi ont opéré, Meleki Mulala Mumbere coordinateur de na nouvelle société civile congolaise dans le secteur précité, livre un bilan provision de six civiles tués par balles, dont quatre femmes et un enfants de moins de cinq ans.

Ce défenseur de droits humains demande au commandement des opérations conjointes FARDC-UPDF, d’intensifier les patrouilles des combats surtout sur les périphéries de la nationale numéro 4, en poursuivant que vers 21h de ce même jour, plusieurs bâches ont été emportés par ces présumés ADF à a Masenge, près de 3 km de Kilya centre.
Ici, ces habitants c’étaient déjà déplacés suite aux coups de balles.

Cette incursion rebelle intervient après la tuerie d’un candidat député national près de la rivière Semuliki, par les hommes armés. L’armée déclare que ces actes sont signés non par des adf, plutôt d’un groupe des bandits armés, en date de 15 décembre dernier.

Nzangura Kwavingiston le nègre

Articles similaires

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : voici la...

Les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) soutenus par l'armée Rwandaise, ont signé une nouvelle attaque dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, coûtant la vie à plus de 40 civils, le 7 juin dernier. 

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés...

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés après leur vole

Escarmouches au palais de la nation/Kinshasa : l’armée confirme la thèse d’une tentative de...

Aussitôt intervenues après une attaque des hommes lourdement armés au palais de la nation et à la résidence de Vital Kamerhe ce matin, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) se sont exprimées pour fixer l'opinion.