Candidat Député National n°378/Funa :  Me Bienvenu Kumbi s’engage à honorer les congolais à l’Assemblée nationale par un contrôle parlementaire rigoureux et des lois dignes !

Partager

Le candidat Numéro 378 à la Députation nationale, circonscription électorale de la Funa, Me Bienvenu Kumbi Eyongo se réclame être un candidat providentiel pour lutter contre vents et marées au sein de l’hémicycle en vue de renforcer l’action du gouvernement, de légiférer des lois susceptibles de transformer radicalement la vie des citoyens congolais et celle de la République. Il porte sur lui plusieurs projets qu’il compte proposer à l’Assemblée Nationale une fois élu.

Selon lui, il faut un arsenal de lois en faveur de la jeunesse congolaise. Il renvoie les causes de certains phénomènes tant décriés au pays, comme la délinquance juvénile, à la quasi absence de lois promouvant le travail des jeunes, valorisant les différentes disciplines de sports, facilitant le financement des projets des jeunes.

« Il faut renforcer le contrôle du gouvernement, représenter valablement les jeunes, voter pour des lois valorisant les jeunes. Il y a quasi absence de lois qui réglementent le secteur Sportif, on n’a pas des lois qui favorisent l’entrepreneuriat des jeunes, à l’instar de l’occident. Qu’est ce que les députés ont déjà voté comme lois pour permettre à la jeunesse de créer des emplois… on nous a formaté pour devenir des employés et non des créateurs d’ emplois. Il faut impérativement des lois qui doivent favoriser l’épanouissement », a-t-il dit devant les journalistes de Réveil Congo.

Et d’ajouter :

« Il faut contrôler le gouvernement pour le budget alloué dans le secteur de l’électricité, du social des congolais, quand on interpelle les mandataires publics, on peut comprendre qu’il y a des couacs mais ils ne sont pas mis à la disposition de la justice. Le député n’est pas un humanitaire mais c’est un législateur et un contrôleur ».

Le scrutin en République Démocratique du Congo est prévu pour le 20 Décembre 2023.

 À quelques jours de sa tenue, la centrale électorale éprouve des difficultés de logistique en vue de déployer les kits électoraux à l’arrière-pays. La dernière correspondance du gouvernement congolais par l’entremise de l’ambassadeur de la RDC aux USA sollicite du conseil de sécurité le soutien de la MONUSCO, alliée naturelle qui aide la CENi dans le dispatching des dispositifs électoraux.

La Rédaction

Articles similaires

RDC : tous unis main dans la main, Katumbi, Matata et Muzito prêts à...

Après l'union entre les partis politiques LGD de Matata Ponyo et Ensemble pour la République de Moïse Katumbi,  c'est au tour du parti Nouvel Élan d'Adolphe Muzito de rejoindre ces deux personnalités de l'opposition congolaise dans le cadre du processus le processus de désignation d’un porte-parole de l’opposition.

RDC : Félix Tshisekedi à Lubumbashi pour l’inauguration des trains du Service National

Après un bref séjour à Pretoria en Afrique du Sud pour l’investiture du Président Cyril Ramaphosa, le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est arrivé dans la soirée de mercredi 19 juin à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Cette visite est la première à l’intérieur du pays après sa réélection à la tête du pays.

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.