Présidentielle 2023 : Moïse katumbi suspend momentanément sa campagne électorale pour des raisons sécuritaires

Partager

Le président du parti Ensemble pour la République Moïse Katumbi Chapwe, candidat numéro 3 aux élections présidentielles a annoncé la suspension de sa campagne électorale prévue à Kananga et Tshikapa, suite aux graves incidents qui ont émaillé la rencontre de Moanda.

Lors de son meeting qui s’est tenu ce mardi 12 décembre à Moanda des violences ont été enregistrées. Des tirs à balles réelles dont une garde rapprochée de Moïse katumbi a été violemment agressé et blessé.

Par ailleurs, le candidat numéro 3 dénonce l’intolérance de certains politiciens et leurs familles politiques qui tente d’obstruer l’opposition et porte atteinte à sa vie personnelle en dehors du cadre politique et démocratique.

« Je salue toutes les personnes qui ont été victimes des violences provoquées par les criminels qui portaient les symboles d’un parti de la majorité. Les images, les tirs à balles réelles de la police, et les témoignages confirment que ces incidents ont été programmés, planifiés et orchestrés avec une volonté d’aller au crime. Dieu en a voulu autrement. Les instigateurs des évènements de Moanda doivent être identifiés, poursuivis et sanctionnés », a-t-il martelé.

Moïse Katumbi qui a derrière lui le soutien de 4 candidats président, a effectué 28 voyages sur l’ensemble du territoire national dans le cadre de sa tournée pour la campagne électorale. Il ne cède à rien et appelle la population Congolaise à la vigilance et au calme.

« Le 23 janvier 2024, je consacrerai toutes mes forces et toute mon énergie à améliorer leur vie et celle de tous nos compatriotes. Je m’interdis d’exposer nos populations à la folie des ennemis de la liberté. Rien ni personne ne pourra jamais justifier qu’une seule goutte de sang congolais soit versée au cours de cette campagne électorale pour conserver le pouvoir », a-t-il conclu

Lionel kibuluku

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

APK : deux motions d’information relatives à la sécurité et la consommation de jus...

Lors de la séance plénière de l'Assemblée provinciale de Kinshasa du 19 juin 2024 dernier qui se basait sur l'audition du DG de la direction générale des recettes de Kinshasa DGRK,  le député provincial Monplaisir Bolokole Lombo a  soulevé deux motions d'information. Ces deux motions d'information soulevées sont relatives à la sécurité et la consommation de jus en bouteille plastique dans la ville de Kinshasa.

RDC : l’Alternative 2028 d’Ados Ndombasi propose de revoir le mode de désignation du...

Toujours avec un constat amère sur l'évolution et le travail de l'opposition au sein de la société congolaise, l'Alternative 2028 de l'honorable Ados Ndombasi a via un communiqué, proposé à revoir le mode de désignation du porte-parole de l’opposition suite aux enjeux politiques et à l'attente de la population congolaise.