Présidentielle 2023 : voici ce que pense Dénis Mukwege sur la candidature commune de l’opposition

Partager

Le candidat numéro 15 à la présidentielle 2023, le Docteur Denis mukwege, poursuivant son périple 100% campagne électorale à Kisangani, dans la province de la Tshopo, où il a tenu un point de presse devant les journalistes boyomais, a donné son point de vue sur la question de la candidature commune de l’opposition.

Le prix Nobel de la paix est revenu sur le déroulé des négociations de Pretoria, tenues entre les quatre leaders de l’opposition en vue de s’accorder sur le choix unique.

« L’opposition doit se mettre d’accord pour désigner un candidat commun. À Pretoria, j’avais également envoyé ma délégation et celle-ci m’a fait un rapport concernant les négociations. Nous devrions normalement avoir une réunion au sommet car les personnes envoyées à Pretoria sont nos collaborateurs et, vous ne pouvez pas imaginer que les collaborateurs choisissent le candidat commun. La logique voudrait que la question relative à la candidature commune soit évoquée au niveau des candidats. Malheureusement, l’autre camp a décidé de s’auto-proclamer et ce n’est pas correct », a-t-il expliqué.

Pour la victoire au nom de l’opposition, celui que l’on surnomme  » le réparateur des femmes  » dit être ouvert à d’ éventuelles discussions, “mais seulement au cas où la transparence est au centre des discussions”.

 » Il faut que les Congolais apprennent à être corrects. C’est dangereux si on ne peut pas se faire confiance mutuellement. Néanmoins, Je reste ouvert à toutes les négociations à condition que le jeu soit transparent et clair », a-t-il conclu

Depuis le début de la campagne électorale, Denis Mukwege évolue en solo. Son programme de tournée électorale prévoyait une descente et un meeting populaire dans la ville D’isiro a finalement été modifié . Le candidat numéro 15 a annulé cette étape et rentre à Bukavu pour relancer sa campagne électorale dans d’autres villes du pays.

Lionel Kibuluku

Articles similaires

RDC : le gouvernement Suminwa  prévoit un budget quinquennal de 18 milliards USD pour...

Douze jours après son dévoilement, le gouvernement Judith Suminwa vient d'être investi officiellement. C'était au cours d’une plénière inaugurale de ce mardi 11 juin 2024 par les élus nationaux. 

Kasaï central – Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national...

Kasaï central - Exetat : avec ses 30 millions des francs, le député national Aldos Tshitoko supporte les frais de participation de 300 élèves à Dibaya

Guerre en RDC : faute des affrontements FARDC-M23, le CICR suspend son aide aux...

C'est via un communiqué officiel rendu public ce mardi, que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé la suspension depuis le 30 mai 2024, de sa distribution d’aide alimentaire en faveur des personnes déplacées installées sur l’axe Kanyabayonga – Burangiza et Bulindi dans la chefferie Bwito-Rutshuru, territoire de Lubero, au nord de la province du Nord-Kivu.