Nord-Kivu : les soldats Ougandais de l’EAC conditionnent leur départ du sol congolais à quelques heures de la date prévue !

Partager

À la veille de l’échéance du mandat de la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) déployée dans les territoires de Masisi et Rutshuru en République démocratique du Congo, l’incertitude persiste alors que la plupart des contingents ont déjà quitté le terrain, à l’exception du contingent ougandais, encore présent dans le Rutshuru.

Malgré l’expiration imminente du mandat ce vendredi 8 novembre, aucune communication officielle n’a été émise ni par l’EAC ni par le gouvernement congolais, laissant des interrogations sans réponse.

Des sources locales à Rutshuru confirment le retrait des militaires sud-soudanais, déployés aux côtés des Kenyans à Tongo, Bambo, Rumangabo et Kibumba. Des soldats kenyans sont déjà rentrés chez eux, tandis que d’autres, en compagnie de leurs homologues sud-soudanais, attendent apparemment des formalités à Goma.

Les militaires ougandais, encore présents sur les axes Mabenga, Kiwanja et Bunagana, indiquent qu’ils attendent des ordres de la hiérarchie pour se retirer.

Pendant ce temps, le contingent burundais de l’EAC, autrefois déployé dans le Masisi, reste stationné dans son quartier général à Mubambiro, situé à 27 kilomètres à l’ouest de Goma.

Le porte-parole de l’armée ougandaise, le général major Felix Kuyagile, a déclaré ce jeudi matin que leurs troupes attendent les directives des chefs d’état-major des pays de l’EAC, qui se sont réunis la veille à Arusha en Tanzanie pour discuter de cette question.

L’absence de communication officielle suscite des inquiétudes quant à la stabilité future de la région, laissant la population locale dans l’incertitude quant à la sécurité à venir.

Titre de tremplin-news, article de brève.cd

Articles similaires

Meurtre de plus de 40 personnes par les ADF à Beni : voici la...

Les rebelles d'Allied democratic forces (ADF) soutenus par l'armée Rwandaise, ont signé une nouvelle attaque dans le territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, coûtant la vie à plus de 40 civils, le 7 juin dernier. 

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés...

Butembo : 877 sacs de farine de maïs destinés aux déplacés a Kanyabayonga retrouvés après leur vole

Escarmouches au palais de la nation/Kinshasa : l’armée confirme la thèse d’une tentative de...

Aussitôt intervenues après une attaque des hommes lourdement armés au palais de la nation et à la résidence de Vital Kamerhe ce matin, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) se sont exprimées pour fixer l'opinion.