RDC : Katumbi au centre d’une suite de pourparlers pour élire le candidat commun de l’opposition !

Partager

À moins d’un mois du début des élections sur l’ensemble du territoire national, le camp de l’opposition ne se fixe pas toujours sur la question d’élire ensemble un candidat commun pourtant, de son côté Félix Antoine Tshisekedi candidat à sa propre succession s’est hissé au sommet des candidats favoris au cours de ces élections présidentielles grâce à ses différents alliés de l’Union sacrée de la nation.

Alors qu’une lueur d’espoir était apparue lors du pourparlers à Pretoria en Afrique du Sud, aucun résultat concret n’est sorti de l’opposition. Seuls Matata Ponyo, Seth Kikuni, Franck Diongo, ainsi que Jean-Claude Mvuemba se sont ralliés à la cause du candidat président Moïse Katumbi. 

Lors d’un point de presse organisé ce lundi 27 novembre, Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole de Moïse Katumbi, a affirmé que les échanges se poursuivent avec différents cadres de l’opposition congolaise quant à ce, afin de se serrer les coudes pour élire le candidat commun de l’opposition. 

« Entre Pretoria et le laps de temps de démarrage de campagne le temps était extrêmement court. La campagne a démarré, chaque candidat allant avec son calendrier et son agenda. Le premier ministre Matata était le premier à rallier le président Moïse Katumbi, suivi de Franck Diongo et de Seth Kikuni et tout récemment Jean-Claude Mvuemba, et des contacts continuent. Il est clair que ce sont des candidats et des présidents des partis politiques pour certains. Et la décision doit être prise non pas par des candidats seuls mais par des machines politiques. Ce qui explique également le temps tout à fait compréhensible, mais la volonté des uns et des autres d’un rassemblement, d’un candidat commun reste d’actualité », s’est exprimé Olivier Kamitatu.

Après 5 jours de manque de consensus à Pretoria, chaque candidat président de l’opposition notamment Moïse Katumbi, Martin Fayulu et Delly Sesanga et Denis Mukwege ont officiellement lancé leur campagne électorale ainsi que dévoiler leur projet de société.

Pour avoir tenu des propos « injurieux » à leur encontre, les compaires de Martin Fayulu ont décidé d’écarter ce dernier car d’après eux, le camp Fayulu voulait que les travaux portent sur « l’intégrité du processus électoral » et non sur la candidature commune.

Japhet Punzu

Articles similaires

Porte-parole de l’opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens « sans position...

Porte-parole de l'opposition : Jean-Marc Kabund rejette la coalition avec les gens "sans position et programme politique" en faveur du peuple

APK : deux motions d’information relatives à la sécurité et la consommation de jus...

Lors de la séance plénière de l'Assemblée provinciale de Kinshasa du 19 juin 2024 dernier qui se basait sur l'audition du DG de la direction générale des recettes de Kinshasa DGRK,  le député provincial Monplaisir Bolokole Lombo a  soulevé deux motions d'information. Ces deux motions d'information soulevées sont relatives à la sécurité et la consommation de jus en bouteille plastique dans la ville de Kinshasa.

RDC : l’Alternative 2028 d’Ados Ndombasi propose de revoir le mode de désignation du...

Toujours avec un constat amère sur l'évolution et le travail de l'opposition au sein de la société congolaise, l'Alternative 2028 de l'honorable Ados Ndombasi a via un communiqué, proposé à revoir le mode de désignation du porte-parole de l’opposition suite aux enjeux politiques et à l'attente de la population congolaise.