Devant les deux chambres du parlement  : Félix Tshisekedi réaffirme sa détermination pour le retrait de la MONUSCO du sol congolais

Partager

Le président de la république, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’est adressé à la nation  devant les deux chambres du parlement réunis en congrès ce mardi 14 novembre 2023. Le chef de l’État a abordé dans son speach   les différents points forts des réalisations qui ont été effectuées au cours de son quinquennat.

Lors de son allocution, le garant de la nation a souligné qu’il fallait bien évidemment que le peuple congolais puisse être le pilier de sa propre sécurité. En effet, le retrait progressif de la MONUSCO sera mis en œuvre dans les prochaines semaines sauf retournement de situation 

  « Après plus de deux décennies de présence sur notre territoire, il est temps pour notre pays de prendre pleinement le destin en main et de devenir Il est temps pour notre pays de prendre pleinement son destin en main et de devenir le principal acteur de sa propre sécurité et de sa propre stabilité », a déclaré le président Félix Tshisekedi.

Cette décision est un apaisement pour certains, car plusieurs voix attendaient que le président de la république puisse se prononcer à ce sujet, notamment après plusieurs revendications dans la partie Est de la RDC.

Le commandant suprême de l’armée congolaise n’a pas hésité à jeter des fleurs au bon résultat de l’état de siège instauré depuis mai 2021.

« Il est important que le peuple congolais sache que l’état de siège a permis non seulement de déménager, mais aussi de démasquer les réseaux criminels et mafieux constitués par les ennemis de la République dans le trafic illicite de nos ressources. Au rang des pourvoyeurs de ces réseaux figurent principalement certains États voisins », s’est-il exprimé.

Un travail qu’il a nécessairement indexé le gouvernement Sama Lukonde, pour les efforts consentis, et continue de travailler d’arrache pied afin de ramener un calme et la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo qui est injustement victime de la guerre orchestrée par le Rwanda.

Japhet Punzu

Articles similaires

Gouvernorat de Maï-Ndombe : l’UDPS placée devant ses responsabilités

La confirmation de Nkoso Kevani Lebon comme Gouverneur de province de Maï-ndombe, par la Cour d'appel, étonne la population de cette province qui se dit être trahi par le verdict tombé en début de soirée de vendredi 7 juin 2024, à la suite de la requête en contestation du candidat Aimé Pascal Mongo Lokonda.

Appelés tous à Kinshasa, les gouverneurs et leurs vices nouvellement élus seront notifiés ce...

Dans un communiqué officiel adressé aux gouverneurs et vice-gouverneurs nouvellement élus, le ministre de l'Intérieur, Jacquemain Shabani Lukoo Bihango, a appelé à la participation à la cérémonie de remise des notifications qui se tiendra le mercredi 19 juin 2024 à Kinshasa.

RDC : Ferdinand Kitengie de la Nouvelle société civile révolutionnaire appelle le nouveau gouvernement...

Patriotisme exige, Me Ferdinand Kitengie, coordonnateur national de la nouvelle société civile révolutionnaire, a...